Menu

Recherche




Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

2 Bruits des avions

Quels sont les effets du stress environnemental sur la santé ?
Etude préliminaire chez 628 patients de médecine générale


ETADAM - Epidémiologie sur le Terrain: Anxiété, Dépression et Autres Maladies

Jean Marie COHEN (1), Anne MOSNIER (1), Michel VALLET (2), Isabelle VERNET (2), Paquerette GOLDBERG (3), Corinne AMMOUN (4), Catherine COMBELLE (4), Christian LAURENT (4), Jean-Pierre MARBOUTIN (4), Jean-Claude MARTIN (4), Olivier MIDDLETON (4), Thierry OUVRARD (4), Danièle TRUCY-BIALLOT (5).

 

(1) Open Rome, Paris (2) INRETS, Lyon Bron (3)Inserm U88, St Maurice (4) médecins généralistes, Fosses, Goussainville, Villepinte, Villiers le Bel, (5) Ministère de l’Environnement, Paris



 

 

But

A la demande du Ministère de l’Environnement et de l’INRETS, Open Rome a réalisé, avec l’aide de 7 médecins généralistes du nord de l’Ile-de-France, une enquête préliminaire sur les liens entre les facteurs de stress (notamment les nuisances au travail, dans les transports et dans l'environnement de l'habitat), les symptômes anxio-dépressifs et certains autres états pathologiques (notamment cardiovasculaires).

 

Méthode

 

Population étudiée : patients âgés de 15 ans et plus, vus en consultation de médecine générale pendant une période donnée.

Période d'observation : une semaine donnée en décembre 1996 (en plein pic épidémique de grippe!), puis une semaine donnée hors vacances scolaires et hors épidémie de grippe (automne 1997 ou février 1998). Questionnaire en 2 parties : fiche patient, remplie dans la salle d'attente(relue et complétée avec le MG), fiche médecin, remplie par le MG pendant la consultation.

Données recueillies : âge, sexe, CSP, exposition aux facteurs de stress (logement, transport, travail), présence de symptômes anxio-dépressifs et d'antécédents médicaux, consommation de tabac, d'alcool et de médicaments, motifs de consultation et antécédents médicaux, arrêts de travail et hospitalisations. L’exposition du domicile au bruit des avions a été déterminée à partir des cartes de bruit et des indices psophiques établis par Aéroports de Paris et validés par l’INRETS. La clientèle des médecins généralistes résidant habituellement à proximité du lieu d’exercice du médecin, il existe un lien statistique entre le médecin et l’exposition au bruit d’avion. La variable " médecin " a été incluse en sus des autres variables prises en compte dans le calcul de l’Odds Ratio Ajusté (ORa).

Saisie et analyse : Epi-info v.6 F. Régression logistique : Egret v.1 US.

 

Résultats

 

628 patients interrogés, âgés de 15 à 98 ans (40,2 ± 15,2 ans). 82% des consultants interrogés sont âgés de 20 à 59 ans. Sex ratio H/F : 0,37. Artisans, commerçants, chefs d’entreprise: 3% Cadres et professions intellectuelles supérieures: 12% Professions intermédiaires: 17%. Employés: 38% Ouvriers: 15% Retraités: 2% Elèves, étudiants: 9% Autres: 4%.

Bruit aérien. 275 (44%) patients habitent en zone fortement exposée au bruit des avions (Gonesse, Goussainville, Le Thillay, Vaudherland, Villiers le Bel), 39 (6%) en zone moyennement exposée (Arnouville les Gonesse, Chenevières les Louvres, Eaubonne, Louvres, Mareil en France, Pierrefitte, Puiseux en France, Villeron). Chez les patients habitant dans la zone la plus exposée au bruit des avions, on note une plus grande fréquence des manifestations d’angoisse (ORa 4,2 - IC95% 1,5 – 11,6) et une baisse paradoxale de la prescription des médicaments à visée digestive (Ora 0 ,2 – IC95% 0,41 – 0,97). A noter une augmentation non significative des prescriptions de médicaments à visée neuro-psy (ORa 2,0 - IC95% 0,94-4,36).

Stress social. 7% sont au chômage ou en emploi précaire. Chez ces personnes, on note une augmentation de la fréquence des manifestations anxieuses (ORa 2,9 – IC95% 1,38-5,95) et de la consommation régulière de somnifères (ORa 2,38 – IC95% 1,008-5,644).

Temps de transport. 30% des 628 patients passent plus de 2h. par jour dans les transports, 22% 1h. à 2h. par jour. Un temps supérieur à 2h/j est lié à une fréquence accrue des manifestations psychosomatiques (ORa 3,1 – IC95% 1,5-6,4) et des prescriptions à visée neuropsy (ORa 2,4 – IC95% 1,04-4,36) mais une baisse de celle des manifestations anxieuses (ORa 0,47 – IC95% 0,26-0,86).

Conditions ou horaires de travail pénibles. la fréquence des manifestations psychosomatiques est accrue (ORa 12,6 - IC95% 2,7-57,9), de même que les problèmes de sommeil (ORa 9,6 – IC95% 1,2-75,4) ou la prescription d’antidépresseurs (ORa 4,0- IC95% 1,2-13,0).

 

Conclusion

 

Des liens statistiques sont trouvés entre morbidité et exposition à divers agents stresseurs environnementaux. Cette étude montre aussi que les médecins généralistes exerçant à proximité des aéroports peuvent contribuer à l’étude des effets du bruit aérien sur la santé.







 


Date de création : 30/09/2011 - 15:22
Dernière modification : 16/11/2016 - 22:40
Catégorie :
Page lue 638 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
^ Haut ^