Menu

Recherche




Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

1 Généralités sur le bruit

CONGRES EURONOISE

Patras, Grèce, janvier 2001

 

Il a fallu aux 200 visiteurs surmonter les difficultés dues à la tempête et les aléas du transport pour atteindre Patras. Mais une fois dans les batiments neufs de l'Université (avec vue mer !) les participants ont pu assister à 115 communications.
Ce congrès était organisé sous l'égide de l'EAA, par le Pr Tsahalis, aidé par M.Zakharia et J.Scheuren, mais sans la participation de la Société Hellenique d'Acoustique. Placé entre le congrès de Nice (Aout 2000) et celui de Den Haag (Aout 2001) il a été voulu de dimensions modestes, pour ne pas interférer avec ces 2 " Internoise " majeurs ayant lieu en Europe, Malgré cela le CD ROM était édité ;
un site internet existe http://lfme.chemeng.upatras.gr), et on a pu apprécier les aspects sympathiques des petits congrès.

 

Le programme scientifique comportait des sessions d'acoustique classique et d'autres concernant l'application, notamment aux moyens de transport :

- dans le domaine des infrastructures l'efficacité des ballasts de voies ferrées est améliorée par la mise en œuvre d'élastomères , de conception nouvelle assure l'auteur, pour découpler la plate-forme et les bâtiments : Wettschurek signale un début d'efficacité à partir de 32hz. Au Danemark, l'installation de 2 couches d'enrobé drainant procure un gain acoustique de 5-7 dB, et une baisse du % de personnes très gênées par le trafic, à l'intérieur des logements fenêtres fermées de 73 à 26%, toutes choses égales par ailleurs ; dans le même temps la gêne baisse de 68 à 52% le long de la section de référence (Larsen). Dans une situation proche , les riverains de 3 sites routiers estiment que les barrières construites pour réduire le bruit n'atteignent guère leurs objectifs, puisque seulement 15, 36, et 59% considèrent que le niveau de bruit a été réduit ; Bendsten pense que l'information des riverains a été insuffisante , alors qu'ils attendaient une très forte diminution du bruit.
En matière de gêne , mais cette fois due au bruit des avions, S.Job observe que la gêne forte augmente seulement dans les zones les plus proches de l'aéroport, et non pas dans les zones plus éloignées, ceci en liaison avec la hausse régulière du trafic depuis 8 ans, et bien que l'énergie sonore soit stable dans le temps. Il suggère d'examiner le bruit de fond, qui augmente parallèlement au trafic localisé (roulage des avions , accès des passagers ou du fret par la route ou le train). Il suggère de réfléchir à la prise en compte de ce paramètre du bruit dans la réglementation.

- De façon plus générale on a observé le développement des sessions consacrées aux travaux de psycho-acoustique, à l'initiative des ingénieurs plus que des psychologues, pour l'évaluation de la qualité sonore des produits, comme la session de C.Marquis-Favre. Les présentations y sont théoriques (Schulte-Forkamp) ou bien méthodologiques (Faure,Marquis,Viollon pour l'étude de l'isolation perceptive fournie par différents types de plaques, utilisables ultérieurement dans l'industrie automobiles). Souvent ces travaux sont très appliqués, comme ceux de Patsouras ou de Muller-BBM . Le premier concerne l'isolation des moteurs Diesel, ou 50 sons obtenus en réduisant les niveaux de 1 à 10 bandes de 1/3 d'octave de 3 à 15 dB sont présentés à une vingtaine de sujets; la meilleure amélioration de la qualité sonore du produit est obtenue lorsque la baisse de l'énergie concerne 8 ou 10 1/3 d'octave, sur une plage de 1à 5kHz. Toujours en matière de véhicule Weber et Chouard ont soumis 120 sujets à un test de différenciateur sémantique et 60 sujets ont effectué une épreuve de comparaison par paires , de 9 ambiances intérieures de voiture ; les comparaisons des résultats entre 3 pays européens, laissent entrevoir la possibilité future de choisir l'ambiance sonore de sa voiture dans peu de temps. Pour des objets plus petits, Scheuren étudie 16 interrupteurs électriques différents, pour Schneider France, auprès de 100 personnes ; l'étude comporte une approche sémantique et une évaluation psycho-acoustique et le paramètre le plus intéressant à réduire est la bruyance (loudness) pour obtenir la meilleure qualité sonore des objets ; le caractère aigu des sons a moins d'influence que supposé ainsi que le timbre.

Ces travaux réservent parfois quelques surprises : par exemple la qualité d'ambiance sonore à l'intérieur des avions (projet Brite Euram IDEAPACI , piloté par Concilio) montre que la gêne ne diminue pas lorsque le niveau sonore intérieur est réduit. A ce sujet Mellert note l'influence des niveaux de vibrations, qui viennent interférer avec celle du bruit audible ; on doit donc considérer séparément et conjointement ces 2 aspects. Le programme du congrès accueillait 2 sessions sur cette question et cela mérite une consultation plus approfondie des textes pour les lecteurs intéressés.
La réduction des niveaux acoustiques à l'intérieur des fuselages d'avions a fait l'objet d'une session complète. MA.Galland a présenté les résultats prometteurs d'un système hybride actif/passif, d'épaisseur réduite (3 cm), équivalent à une couche d'absorption de 17 cm, et efficace au dessous de 800Hz. D'autres tentatives dans le domaine (Nykonen) se heurtent au manque de puissance des contre-sources, surtout pour les basses fréquences, en vue d'une application commerciale.
Les résultats de Hempel, qui étudie l'influence du bruit très fort des discothèques et de la prise d'alcool sont indécis plus en raison des différences interindividuelles que de la " multiexposition ". Chez 9 sujets de 25 à 30 ans ayant une concentration alcoolique de 1%, 5 surestiment le niveau du bruit, 2 le jugent correctement et 2 le sous-estiment : statistiquement on ne recommendera pas de boire de l'alcool pour minimiser l'effet de la musique forte….

D'autres projets Brite-Euram consacrés à l'acoustique ont été présentés , comme NOCOMAT (Noise Control MATerials), mettant en évidence, au delà des résultats techniques, la réalité des réseaux de chercheurs en Europe (ENOVNET (European NOise and Vibration NETwork) J.P Berhault , leur animateur, signale que ces 2 projets ont un site internet.

 

L'avancement de l'initiative de l'I-INCE, sur l'acoustique dans les locaux d'enseignement, a été présenté par son animatrice, le Pr Z.Karabiber. Ce thème est l'objet d'une forte motivation aux USA, et aussi des préoccupations de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé, ou X.Bonnefoy prépare 10 fascicules sur différents thèmes " bruit " ; il a confié à M.Vallet et D.François la rédaction du livret " Bruit dans les écoles " qui sera prêt au 2eme trimestre 2001. Ce thème , politiquement très correct, pourrait faire l'objet d'un colloque CIDB-OMS-Ministère de la Santé et INCE Europe fin 2001.

COMPTE-RENDU pour la revue ACOUSTIQUE et TECHNIQUES, publiée par le CIDB






 


Date de création : 30/09/2011 - 21:15
Dernière modification : 16/11/2016 - 22:40
Catégorie :
Page lue 550 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
^ Haut ^