Menu

Recherche




Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

2 Généralités sur le bruit

LE BRUIT ET L’ACOUSTIQUE DANS LE 6EME PROGRAMME EUROPEEN DE RECHERCHE




Le 6eme programme de Recherche a été lancé à Bruxelles lors d’une immense conférence-exposition du 11 au 13 Novembre 2002 ; 8000 à 9000 participants de 61 pays ont pu déchiffrer clairement les priorités de premier rang de la Commission :

- le développement durable (changement global et écosystèmes)

- les sciences de la vie, les biotechnologies et la génétique pour la santé

- Aéronautique et espace

- La qualité et la sécurité alimentaires

- Les nanotechnologies

- Les citoyens et le gouvernement dans une société basée sur la connaissance

- Les technologies de l’information et de la Communication

 

 

Les domaines de l’aéronautique et du développement durable comprennent des aspects acoustiques et des considérations sur le contrôle du bruit. L’exposition par différents intervenants, y compris le Commissaire à la Recherche Ph Busquin, était complétée par de nombreux forums, dont 9 ont été consacrés au transports et au Dvt Durable, ces 2 thèmes étant souvent liés. Le Développement Durable a clairement sa place dans les transports, et se définit à partir d’un ensemble comprenant, ce qui est bien classique, les actions visant à réduire ensemble la consommation d’énergie, l’émission de polluants chimiques et du bruit, ainsi que l’amélioration de la sécurité.

Les questions de bruit et d’acoustique ont déjà été prises en compte dans le 5eme programme, dont les actions ont commencé le plus souvent en 2001, aussi bien pour les véhicules terrestres, les trains les bateaux que pour les avions. Cependant 2 projets ont été acceptés mi 2002, qui concernent l’identification des sources d’un véhicule à l’aide de calculs (projet ACES piloté par STRACO France, M.A Hamdi) et la mise au point d’un modèle de trafic routier " microscopique pour évaluer les changements subtils du flot " (ROTRANOMO, pilote Volkswagen, avec la participation de Renault Trucks, Regienov, et Peugeot). Ces projets se situent déjà dans la perspective de l’application de la nouvelle Directive sur le bruit (DAMEN) afin d’évaluer les stratégies de réduction du bruit des transports. Le document de référence est " Land Transport and marine technologies, Competitive and sustainable growth Programme", EUR 20057, 331 pages.

La recherche sur le bruit sera poursuivie au cours du 6eme programme, et un sous-programme est déjà prêt, mais il faudra attendre la mi-décembre 2002 pour savoir quels thèmes précis seront pris en compte dans les appels à contribution ; il est conçu en vue de développer la réglementation relative à l’environnement, aussi bien dans ses aspects physiques que de santé. Par exemple il est envisagé de préciser davantage les indicateurs de bruit et les valeurs limites pour la protection de la santé.

 

Le bruit des avions et autour des aéroports

Le Commissaire apporte un intérêt personnel à ce domaine et sa vision économique d’une industrie moderne , qui exercerait pleinement sa responsabilité sans intervention de la Commission, n’exclue pas une exigence accrue en matière d’environnement . Les objectifs affichés sont de réduire les émissions gazeuses de 50% pour le CO2, de 80% pour les NOX, de réduire le bruit de 50%, le nombre d’accidents et d’augmenter la ponctualité des vols. Cette vision est très utile à afficher , après le projet de Directive sur l’environnement du transport aérien , jugée un peu timorée, notamment en France par l’ACNUSA, et la dotation financière élevée et continue de ces programmes donnent une crédibilité aux intentions affichées, de nature à rassurer quelque peu les riverains d’aéroports Européens

La Commission s’est dotée d’un Conseil pour la Recherche A eronautique en Europe (ACARE), qui travaille depuis un an et a défini un Agenda Stratégique de recherche (SRA) qui donnera une orientation à l’utilisation du milliard d’Euros prévu pour le 6eme PCRD (2003-2006). Un document vient d’être publié , en octobre 2002 (51 p, www.acare4.europe.org)

Cette évolution institutionnelle se manifeste aussi à l’OACI, qui étend ses préoccupations d’environnement autour des aéroports et ne se limite plus aux seuls aéronefs (cf www.icao.org, et aller au bloc CAEP)

Concrètement le projet Silencer (coordination SNECMA, M.E. Kors) a pour objectif, au cours du 5eme PCRD, de diminuer les émissions acoustiques de 6dB pour les avions nouveaux et de 3dB pour les appareils existants . Ce programme sera poursuivi au cours du 6eme PCRD et les efforts porteront , pour répondre à la demande sociale et selon Ph Ruffles (Rolls Royce)sur la conception d’un rotor tres silencieux, qui devrait etre un progrès technologique radical ; les effets seraient de réduire de moitié la surface de bruit au sol et de 10 PNdB les émissions acoustiques des nouveaux avions.

Le milieu aéronautique sera confronté à nouveau à une augmentation continue du trafic aérien, et ne cache pas son intention d’accroitre les vols de nuit , en utilisant cependant les avions les moins bruyants.

Des efforts notables traiteront aussi les procédures d’approche et de décollage, afin de minimiser le bruit autour des aéroports. L’utilisation d’une technologie plus performante et le transfert partiel de la séparation du trafic aérien vers les appareils eux-même devrait diminuer la charge de travail des controleurs aériens, qui est tres lourde en certains moments (J van Doorn, EUROCONTROL). On peut en déduire que les controleurs pourront accorder une plus grande attention au respect des procédures et des couloirs, pendant les périodes calmes, dont la nuit, ceci en vue de faire baisser l’impact du trafic aérien, même si la notion de couloir est théorique pour les pilotes, en particulier en cas de virage, qui montre souvent une dispersion " inévitable " des trajectoires

 

Les transports terrestres

La réflexion au niveau Européen a été développée au congrès de Valencia , au printemps 2002. Les informations seront bientôt inscrites sur le site de la Commission, qui par ailleurs va créer un Conseil pour le transport de surface. Le souci de développement durable est bien inscrit dans les esquisses de programmes, qui sont attendus avec intérêt par les équipes d’acoustique.

D’ailleurs les instituts de recherche sur les transports se sont regroupés en une Conférence Européenne (ECTRI) à l’initiative de l’INRETS, qui en assure le pilotage depuis 2001.

De même la recherche sur les chemins de fer est regroupée , au plan Européen, dans un Institut Européen de recherche sur le Rail (ERRI), qui a fait du bruit ferroviaire un gros sujet de travail

En conclusion , on considère que la recherche relative au bruit et à l’acoustique est bien présente dans l’avenir de recherche Européen , et viendra nourrir les règlementations destinées à diminuer le nombre de personnes exposées.

Michel Vallet , Directeur de recherche






 


Date de création : 30/09/2011 - 21:17
Dernière modification : 16/11/2016 - 22:41
Catégorie :
Page lue 519 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
^ Haut ^